FACE À FACE: L’HUILE DE PÉPIN DE FIGUE DE BARBARIE FACE À L'HUILE D'ARGAN

Utilisée depuis des siècles par les femmes, l’huile d’Argan est originaire du Maroc, et plus particulièrement, du fruit de l’Arganier. Cet arbre épineux produit des fruits similaires à de grosses amandes, qui sont séchés au soleil. De ce noyau sont ensuite extraites les graines, qui donneront l’huile végétale qu’on connaît. Mais l’huile d’Argan est-elle si merveilleuse qu’on le dit ? Et surtout, tient-elle la distance niveau bienfaits, lorsqu’on la met face à une huile anti-âge surdouée comme l’huile de pépin de figues de Barbarie originaire de la Méditerranée ?

 

L’huile de pépin de Figues de Barbarie, l’Or du désert

C’est principalement la mise en valeur d’une huile rare et très précieuse aux multiples bienfaits. Il s’agit, en fait, d’un cactus aussi appelé « Nopal », mais davantage connu sous l’appellation de « Figues de Barbarie ».  En Méditerranée, on parle même de « L’or du désert » pour dire combien elle est précieuse. Bien sûr, cette huile n’est pas juste rare. On lui attribue surtout des qualités « records », car elle surpasse largement les bienfaits de l’huile d’Argan déjà si prisée pour ses bienfaits.

Elle est extrêmement riche en vitamine E, oméga 6, stérols anti-radicaux libres et en oméga 9. C’est une huile qui est très prisée pour ses vertus anti-âge maintes fois prouvées : nourrissante, revitalisante, repulpante, qui protège, lisse la peau, et aide à la cicatrisation…

 

La comparaison est donc lancée : quelle est la grande gagnante ?

L’huile de pépin de figues de Barbarie a une composition plus exceptionnelle.

Comme l’huile d’Argan, l’huile de pépin de figues de Barbarie est une huile végétale obtenue par pression à froid. On retrouve donc des acides gras semblables dans ces deux huiles : acide linoléique, oméga 6 et acide oléique.

Toutefois, si on se penche sur les taux de chaque acide gras présent dans ces huiles, on remarque que :

L’huile d’Argan :

• possède un taux beaucoup plus faible en acides gras essentiels linoléiques, soit trois fois moins (35%) que l’huile de graine de pépin de figues de Barbarie qui en contient 65%.

 

L’huile de pépin de figues de Barbarie :

• contient des polyphénols (antioxydants puissants), alors que l’huile d’Argan n’en a pas.

• possède autour de 12 % d’acides gras saturés comme l’huile d’Argan qui contient de l’acide palmitique; or les acides gras saturés comme l’acide palmitique n’ont pas d’intérêt remarquable en cosmétique.

• les acides gras saturés sont naturellement remplacés par des acides gras particuliers (beta sitosterol, campesterol, stigmasterol) qui, eux, ont un intérêt majeur en cosmétique comme régénérant et revitalisant.

• possède une odeur particulière et délicate, à l’inverse de l’huile d’Argan qui a une très forte odeur en version biologique. Un point faible pour une huile visage.

• présente un toucher non gras, ce qui est très appréciable pour une utilisation en sérum visage.

 

Mais ce qui fait l’atout essentiel de l’huile de pépin de figues de Barbarie, par rapport à l’huile d’Argan, c’est la présence dans sa composition d’acides gras poly insaturés essentiels appelés oméga 6 et Vit E (Tocopherol et Tocatrienols) qui sont 3 fois plus présent que l’huile d’Argan auxquels la R&D attribue une action puissante pour la restructuration de la peau.

En effet, il a été mis en évidence que ces acides gras insaturés interagissent avec les molécules à haute activité biologique nommées prostaglandines; ils permettent de fluidifier les liaisons entre les cellules de l’épiderme et ont donc un effet repulpant et redensifiant prouvé. C’est pour cela que l’huile de pépin de figues de Barbarie porte la mention « restructurante et anti-âge ».

Aucune autre huile végétale cosmétique sur le marché ne possède un tel profil en acides gras essentiels et en acides gras particuliers. C’est pourquoi l’huile de pépin de figues de Barbarie offre une vraie valeur ajoutée à la routine de beauté. Parfaitement hypoallergénique, elle convient à toutes les peaux, même les plus sensibles. Alors, qu’attendez-vous pour l’inclure dans vos Produits Institut ?

 

** Texte de Dalila B. Chennafi, Ph.D., présidente-fondatrice Clinique Dermazone et Dalila Chennafi Biocosmetics, tel que vu dans l'édition de janvier-février 2018 des Nouvelles Esthétiques Spa Canada **