D’EMPLOYÉ À GESTIONNAIRE D'INSTITUT : 9 CONSEILS POUR DEVENIR UN GESTIONNAIRE ÉMÉRITE

Après avoir travaillé d’arrache-pied et vous être donné corps et âme au boulot, c’est officiel, on vient de vous nommer gestionnaire d’institut ! Super… mais, maintenant, comment gérer efficacement votre équipe, rallier le personnel plus âgé que vous, qui possède plus d’expérience ou qui provient d’une tout autre génération que la vôtre ? Comment être à la hauteur de votre nouveau poste ? Voici 9 conseils pour devenir un gestionnaire hors pair.

 

DONNEZ L'EXEMPLE : SOYEZ IRRÉPROCHABLE

Vous vous en doutez, vos anciens collègues, maintenant employés vous « attendent au détour ». Toutes vos actions vont être étudiées, analysées et commentées. Il est donc important de donner l'exemple et de régler chaque situation avec soin, autant avec la clientèle que lorsque des tensions dans l'équipe se présenteront.

 

LES MOMENTS DE VÉRITÉ

Soyez au fait : votre statut ne sera pris au sérieux que le jour où vous aurez « volé au secours » d'une des esthéticiennes de votre équipe dans une situation délicate, que vous ayez réglé un problème important concernant un malentendu entre une cliente et une esthéticienne, que vous ayez  libéré un employé ayant réalisé de nombreuses heures de soins durant la journée pour prendre sa place pour le dernier rendez-vous de la soirée, ou encore que vous ayez justement arbitré un conflit entre deux membres de votre équipe.

Sachez reconnaître ces moments et en tirer parti, ne fuyez pas les conflits, les responsabilités ou le travail supplémentaire. Bien au contraire, employez-vous à régler ces situations avec sérieux et professionnalisme et vous gagnerez la confiance de votre employeur et de votre équipe.

 

OPTEZ POUR UNE COMMUNICATION NI TROP SÉVÈRE, NI TROP "LOUSSE"

Au niveau communication, vous allez recevoir des conseils de deux camps différents : ceux qui vous diront qu'il faut s'imposer dès le départ et rester ferme avec votre équipe, et ceux qui, au contraire, vous suggéreront de jouer la carte de la sympathie afin de rester proche de vos collègues et ainsi garder une ambiance propice à la communication. Notre conseil : choisissez toujours la voie intermédiaire, cela vous permettra de vous présenter comme « humain », tout en demeurant ferme ; quelqu’un qui sait lorsque le moment est à la blague et quand il se doit d’être plus sérieux.

 

FAVORISEZ LES RÉUNIONS

Une réunion une fois par semaine permet de faire le point sur les éventuels problèmes, les demandes particulières de votre équipe et surtout, de remotiver vos troupes ! C'est lors de cesdites réunions que vous allez les féliciter pour leurs ventes et sur leur chiffre d'affaires individuel, c'est aussi à ce moment-là que vous rappellerez à l'ordre avec tact ceux qui commencent à s'essouffler. Utilisées à bonne dose, les réunions favorisent et maintiennent la cohésion d’une équipe.

 

VOTRE FAÇON DE COMMUNIQUER PEUT TOUT CHANGER

Malgré vos compétences, vous avez du mal à transmettre les messages que vous aimeriez faire passer ? Vous avez beau vous évertuer à élaborer des dizaines de plans pour développer l’institut, votre équipe ne les suit pas ?

Communiquer efficacement, c'est bien souvent le nerf de la guerre de tout gestionnaire. Par contre, même si vous ne possédez pas cette corde à votre arc à votre entrée en fonctions, ne désespérez pas ! Ce talent, comme tout, s'apprend avec le temps, l’expérience et… les erreurs !

Faites des recherches, plusieurs livres sur le sujet existent et de nombreuses formations sont offertes pour apprendre à exposer vos idées clairement, à donner des consignes simples et à exposer pas à pas les étapes de la réalisation d'un futur projet. Admettre que vous avez besoin d’aide est la clé pour devenir réellement productif.

 

VOUS DEVEZ ÊTRE UNE PERSONNE EN QUI L'ENTREPRISE PEUT AVOIR CONFIANCE

Le pilier de l’institut, c'est vous. Tout passe par vous : les recommandations de l'employeur à l’équipe, aussi bien que les demandes de votre équipe au chef d'établissement. Vous êtes la personne intermédiaire indispensable au bon fonctionnement de la structure. Les deux parties doivent ainsi sentir qu'elles peuvent avoir confiance en vous. Gardez votre langue dans votre poche et n’allez pas raconter ce que l'on a pu vous confier : garder certaines choses confidentielles fait aussi partie du rôle de gestionnaire.

 

UNE ATTITUDE POSITIVE EN TOUTE CIRCONSTANCE

Vous ne devez en aucun cas partager des informations négatives avec vos collègues de travail. Si vous avez un doute sur la structure ou que vous avez eu vent d'une mauvaise nouvelle concernant l’institut, gardez-le pour vous. En tant que gestionnaire, vous avez la responsabilité de résoudre les problèmes, d'assurer l'augmentation du chiffre d'affaires et de veiller à la pérennité de l’institut, pas de semer le doute dans l'esprit de votre équipe.

 

L'ART DE SE FIXER DES OBJECTIFS ET DE LES ATTEINDRE

Pour se sentir motivées, les personnes qui travaillent avec vous doivent être fières du succès de l’institut et celui-ci passe par vos actions concrètes. Le respect qu'elles vous porteront en tant que supérieur provient en grande partie de ce que vous réalisez et mettez en place. Montrez-leur que vous êtes capable de faire bouger les choses, que le chiffre d’affaires augmente grâce aux actions que vous posez, et que vous avez compris les forces et faiblesses de chacune d'entre elles. 

 

VOTRE VIE PRIVÉE NE CONCERNE PAS VOS COLLÈGUES

Une erreur fréquente que font de nombreux gestionnaires débutants : se confier trop facilement. Vos paroles seront reprises à votre insu et pourront être l'objet de moqueries ou de ragots. Restez très discret sur votre conjoint, votre famille et vos activités à l'extérieur. Votre image n'en sera que plus valorisée. Attention également aux renseignements que l'on peut trouver sur vous sur les médias sociaux. Il ne suffit que d’une photo gênante pour défaire rapidement une réputation...

Suivre ces conseils vous permettra d'obtenir d'excellents résultats, une équipe soudée et performante, un chiffre d'affaires en hausse et l'immense satisfaction personnelle d'avoir rempli pleinement votre nouvelle mission de gestionnaire d’institut.

 

** Tel que vu dans l'édition de septembre-octobre 2018 des Nouvelles Esthétiques Spa Canada **